Qu’est-ce que l’oxygénothérapie?

La médecine hyperbare a connu un essor significatif à partir des années 1930-1940 lorsque la marine américaine et plusieurs universités dans le monde entreprirent des recherches sur l’inhalation d’oxygène en milieu pressurisé dans le traitement de la maladie de décompression des plongeurs. Depuis, les études consacrées aux différents aspects de l’oxygénothérapie se sont multipliées.

Le concept du traitement hyperbare est fondé sur l’idée d’augmenter le niveau d’oxygène dans l’organisme.

L’oxygénothérapie hyperbare se divise en deux composantes, explique le Dr Dominique Buteau, médecin-chef du Service de médecine hyperbare de l’Hôtel-Dieu de Lévis : «L’oxygénothérapie, c’est la thérapie avec l’oxygène. Et hyperbare, ça veut dire une pression plus élevée. Le patient est donc placé dans un environnement avec une pression ambiante plus élevée que la pression atmosphérique. Ça permet d’augmenter la quantité d’oxygène que la personne respire.» Ce traitement permet de nourrir en oxygène les globules rouges, le plasma sanguin et apporte de l’oxygène supplémentaire partout dans le corps. La suroxygénation favorise la régénération des cellules et la récupération des tissus.

Au Québec, deux hôpitaux sont équipés d’une chambre hyperbare. L’Hôtel-Dieu de Lévis et l’Hôpital du Sacré-Coeur à Montréal. On y reçoit des gens souffrant de diverses conditions, pour lesquelles les effets de la médecine hyperbare ont été scientifiquement démontrés.

La pénétration plus directe de l’oxygène  au niveau des cellules est un stimulant sans pareil pour le corps entier.

Une séance dure 90 minutes. L’expérience est agréable, à la fois relaxante et énergisante. Pour en savoir davantage sur les bienfaits de l’oxygénothérapie allez à la rubrique suivante.

Prenez-rendez-vous!