Et si tu faisais le premier pas?

N’attends pas l’approbation des autres pour te sentir fier.

Honore chacune de tes victoires, si petite soit-elle.

N’attends pas que ta santé s’améliore pour aimer ton corps.

C’est maintenant qu’il a besoin de ton attention.

N’attends pas que l’autre te fasse signe pour lui parler.

Montre-lui d’abord ton côté le plus généreux.

N’attends pas que les choses autour de toi s’améliorent pour te sentir bien.

Si ça va de travers, surtout ne te sens pas coupable. Tu as besoin d’encouragement et non de reproches.

Même dans la pire des tempêtes, il y a de la clarté quelque part.

La vie

P.S. : Et ce ‘’quelque part’’ tu as raison, il n’est pas à l’extérieur!

0

Tu as un téléphone intérieur

C’est celui que ton moi supérieur ou ton âme utilise pour te rejoindre. Ta source intérieure essaie constamment de t’appeler, mais parfois tu es trop loin et tu n’entends pas sonner.

Tu aimerais te rapprocher de ce que tu as de plus beau en toi? Bien sûr c’est le travail d’une vie entière, mais il y a des choses que tu peux faire tout de suite pour, du moins, cesser de t’en éloigner.

Supposons que ton âme avait un langage bien à elle et que tu veuilles l’apprendre. Pour t’aider à prendre des décisions, à savoir quand te taire et quand parler, où aller et même donner un sens à ta vie ou toutes autres bonnes raisons que tu pourrais avoir.

Eh bien sache que ton âme est en continuelle admiration de toi. Elle ne parle jamais dans ton dos, ni contre personne d’ailleurs. Elle est toujours prête à te réconforter, à t’encourager, à te suggérer, à t’inspirer, à t’aider. Elle n’a rien à te reprocher, ne regrette rien et se concentre sur l’instant présent.

Donc lorsque tu te déprécies, que tu t’inquiètes ou que tu racontes tes déboires financiers, tu ne parles pas le même langage qu’elle. Et quand tu blâmes la vie pendant trop longtemps, tu finis par oublier qu’elle est en attente sur l’autre ligne!

La vie

P-S : Quand tu reprends le contact, elle ne te dira jamais : «Mais où étais-tu pendant tout ce temps?» Elle t’accueille avec le plus beau des sourires!

0

L’histoire que tu racontes compte

 

À chaque fois que tu parles de situations de manque, d’insuffisance ou de pénurie, tu contredis ton désir d’abondance.

Tu ne peux pas te concentrer sur ce que tu ne veux pas et attirer à toi ce que tu désires en même temps. Cela crée une contradiction à l’intérieur de toi qui agit comme bouclier face à la réalisation de tes désirs.

Tu peux objecter : «Oui, mais c’est vrai que je manque d’argent!» Mais ce n’est pas de décrire simplement la réalité qui t’est requis, cela n’entraînera pas de changement positif dans ta vie. Pour obtenir ce que tu désires, tu es appelé à l’imaginer d’abord et à y penser assez souvent pour que cela devienne une deuxième nature. Lorsque tu le ressens suffisamment pour en parler – même si le désir n’est pas encore manifesté – un changement s’opère en toi. Tu deviens en harmonie avec ton désir. Désormais tu accordes plus d’attention à ce que tu veux et à ce que tu crois – ton désir – qu’à ce qui existe déjà.

Ce changement ne passe pas inaperçu à l’univers. C’est alors que ton changement intérieur provoque un changement extérieur.

La vie

P-S : C’est comme un protocole à suivre et il y a un effet secondaire : ta foi se développe!

0

Tu as plusieurs choix

Si tu veux réduire l’ampleur d’une tâche, diminuer la grosseur d’un obstacle ou faciliter ta progression face à un défi, tu as deux grandes options. Tu peux rester immobile, attendre pour une inspiration et espérer une soudaine illumination.

Ou tu peux relever tes manches et t’affairer pour avancer du mieux que tu peux, avec ce que tu as et à partir d’où que tu es, en faisant confiance au destin. Ce destin a beaucoup à faire avec la conception que tu as de lui.

La deuxième option pourrait s’avérer plus simple, plus rapide, plus efficace et te rendre plus apte à l’inspiration du moment.

La vie

P-S : Quand à ton destin, après vérification auprès du  »Bureau officiel du destin des humains », le tien est BEAU!

0

Tu es correct

Tu es beaucoup mieux que ‘‘correct’’ et tu le sais de par ton intuition, qu’au fond de toi réside un être fondamentalement bon.

Ce qui t’empêche de rayonner davantage se rattache en grande partie à la culpabilité. C’est un des plus grands obstacles au plein développement de ton potentiel.

Pour diminuer son emprise sur toi, considère son côté utile, sain et instructif. Une fois accueillie de cette façon, elle te collera moins à la peau et tu pourras graduellement la laisser passer, avec son lot de remords, et de regrets.

Il peut te sembler difficile de faire cet exercice, mais c’est un passage obligé si tu veux profiter de ce que l’avenir te réserve de bien, de beau et d’agréable. Si tu te sens envahi par une culpabilité lancinante, regarde vers la compassion. Fais de ton mieux pour développer le pardon de soi. Tu mérites d’être pardonné. Tu as déjà celui du Ciel, il te reste le tien.

Le bien-être intérieur que tu t’es donné la permission de ressentir jusqu’ici PEUT être augmenté.

La vie

P-S : La bonne nouvelle, c’est que c’est toi qui a la main sur le bouton du volume.

0